Skip to main content

Maickel Melamed, ce héros du marathon de Chicago qui impressionne l’Amerique.

Maickel Melamed finissant le marathon de Chicago. Credit photo: NBC 5

Oubliez les Ethiopiens et les Kenyans, rois  des longues distances en athlétisme, l’édition 2013 du marathon de Chicago a un nom, plutôt un héros. Mais tenez-vous bien, ce «héros» a franchi la ligne d’arrivée en … 16heures et 46 minutes.

Il sonnait  1h30min ce lundi au Grand Park a Chicago, le marathon de la veille (dimanche 13 Octobre) appartenait désormais a l’histoire pour les 45.000 coureurs et les 1,5million de spectateurs qui qui ont réchauffés les nerfs en ce début d’automne. Sauf que  dans cette nuit noirs des cris de joie retentissent, un groupe de supporters qui se gonfle au fil du parcours exulte, «Bravo Maickel , Bravo !» scandent-ils.  Maikel Melamed venait de boucler les 42 km du marathon après un parcours du combattant,  un officier de police  était à la ligne d’arrivée pour lui décerner une médaille plus que méritée comme un militaire qui revenait de guerre, sous les projecteurs et cameras des grandes chaines de télévision américaine, le tout retransmis en direct sur internet.

L’histoire de Maickel Melamed est  particulièrement touchante. Souffrant  depuis sa naissance d’une dystrophie musculaire, ce vénézuélien de 36 ans a su transformer son handicap en source d’inspiration et de motivation. A peine parvient-il à tenir debout mais armé de détermination il tituba sans jamais tomber, avança pas à pas pendant 16heures 46 minutes pour finir le marathon de 42 kilomètres. Il a terminé bien sûr en dernière position, cependant il fait la une de l’actualité pour son bravoure a surmonter son handicap et a inspirer les autres. « If you dream it, make it happen. Your life is the most beautiful thing that can happen to you. So, make the best of it, »(battez-vous pour concrétiser vos rêves et tirez le meilleur de votre vie, une chose si précieuse) déclare-t-il aux journalistes et à la foule en liesse.

Sur près de 45.000 participants à ce marathon seuls 39,115 ont pu finir la course populaire.

Pour la petite histoire le Kenyan Dennis Kimetto a remporté la compétition en un temps record de  2:03:45 chez les hommes, sa compatriote Rita Jeptoo a dominé l’épreuve féminine un chrono de 2:19:57. Pour le moment on ne parle pas trop du record de Kimetto mais de l’exploit de Melamed, «un champion» qui vient de loin et qui vise desormais le marathon de Tokyo apres ceux  de Berlin, New York et Chicago.

Emile @pelike

Regardez la video de sa performance ici

Bill Emile Davolk

Bill Emile Davolk

Life goes on...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.