Skip to main content

Saint Valentin 2014 : Joseph Dekenipp reçoit le Prix Nobel d’Amour

Vous n’avez jamais entendu jamais entendu parler du Prix Nobel d’Amour, c’est une bonne occasion alors puisque vous découvrirez le lauréat de cette année et ses prouesses.
Que celui qui n’est jamais tombé amoureux follement ne lise pas ce post, il est question d’amour, de Crazy Love qui nous fait perdre la tête surtout en ce période de la Saint Valentin ou il faut prouver, démontrer, certifier et confirmer ses sentiments profonds a sa Valentine. Fleurs, chocolats, nounours … les pièces justificatives pour reconquérir sa Valentine  ne manquent pas et chacun y va avec ses arguments.

 

Cependant que faire si votre tourterelle est loin, très loin de vous ? Bien sûr que distance sépare, mais le cœur unit. Hélas ! Ce n’est pas seulement la distance qui séparait Joseph Dekenipp de sa dulcinée, c’est aussi et surtout les barrières de la prison de Florence en Arizona(USA). Heureusement que Joseph n’est pas le genre d’amoureux qui recule devant les obstacles, fussent-ils les murs imposants de son lieu de détention.

Ce 14 Février, son plan était simple : se faufiler à travers les grilles de la prison et s’offrir un moment de bonheur avec sa Valentine dans un bar à l’ambiance romantique. Ce qu’il fit avec brio.  Joseph réussit effectivement à prendre le large et fausser compagnie à ses camarades de cellule et croisa des ados qui le déposèrent en voiture 15 km plus loin, là où devrait l’attendre son amoureuse.
Son escapade ne durera que trois (3) heures, la police qui était à ses trousses le rattrapa vite sans lui laisser le temps butiner sa douce fleur qui devrait se sentir la plus aimée au monde ce jour de Saint valentin.
joseph-andrew-dekenipp-story-topNotre amoureux kamikaze fit d’abord un escale à l’hôpital pour soigner ses blessures causées par l’étroitesse des barres de fer de la prison  lors de son évasion  et regagna par la suite sa cellule.

 

 

Lequel d’entre nous  peut oser s’évader de prison juste pour rencontrer sa Valentine un 14 février ?  Si Alfred avait pensé à un Prix Nobel d’Amour, vous conviendrez avec moi que Joseph Dekenipp le mériterait bien cette année.

 

Emile @péliké

Bill Emile Davolk

Bill Emile Davolk

Life goes on...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.